La facilité avec laquelle sont consenties les réserves d'argent (ou crédits revolving), favorise l'endettement de façon conséquente. Une joueuse est ainsi parvenue à accumuler 47 réserves d'argent en déclarant simplement ne pas avoir souscrit d'autres crédits. La simple mention rappelant que "tout crédit doit être remboursé" ne suffit pas à décourager des personnes en difficulté. Nous pensons qu'il est indispensable que le législateur se penche de nouveau sur la question de la création d'un "fichier positif des crédits". Nous sommes sur ce point en total accord avec l'association Crésus, spécialisée dans l'endettement des particuliers.

En France, plusieurs centaines de milliers de personnes souffrent d'addiction au jeu. Vos témoignages aident à briser le silence des autres joueurs et de leur entourage, à les sortir de l'isolement. Des solutions existent, quelles que soient vos difficultés : "Il y a encore une vie après le jeu", nous a dit Isabelle, après avoir vécu l'enfer...